REUNION DE LANCEMENT DU PROJET NEXTAIR POUR LE DEVELOPPEMENT DE TECHNOLOGIES NOVATRICES DE CONCEPTION D’AÉRONEFS ÉCOLOGIQUES

REUNION DE LANCEMENT DU PROJET NEXTAIR POUR LE DEVELOPPEMENT DE TECHNOLOGIES NOVATRICES DE CONCEPTION D’AÉRONEFS ÉCOLOGIQUES

Vers une aviation verte

Le secteur de l’aviation civile a atteint un tournant historique. Aujourd’hui, ce secteur est confronté à deux défis inévitables :

  • Le trafic aérien continue d’augmenter à une vitesse stupéfiante. Il a doublé tous les 15 ans jusqu’à la pandémie de Covid-19, qui a stoppé le trafic. Cependant, celui-ci devrait rapidement retrouver sa tendance précédente.
  • Le domaine de l’aviation est confronté à la viabilité environnementale : ce secteur compte pour ~3% des émissions globales. Celles-ci comprennent trois principaux facteurs qui contribuent au changement climatique : les émissions de CO2, les émissions de NOX ainsi que les traînées de condensation produites par l’avion générant de la nébulosité.

En 2050, on estime que 10 milliards de passagers parcourront 20 billions de kilomètres par an. Compte tenu de la flotte actuelle et de l’efficacité opérationnelle, cette activité représentera plus de 570 mégatonnes de carburant et génèrera près de 1 800 mégatonnes de CO2. Face aux futurs coûts énergétiques et climatiques, l’aviation doit évoluer et s’adapter. Accueillir le même nombre de passagers tout en réduisant les émissions de CO2 ; de 82% à 325 mégatonnes ou moins d’ici 2050 et potentiellement zéro d’ici 2060 ; constitue l’un des plus grands défis du secteur de l’aviation.

Des opérations sont donc nécessaires pour produire une aviation neutre sur le plan climatique. Afin de favoriser cette transformation, établir des méthodologies numériques innovantes correspond à un domaine de la plus haute importance afin de permettre une optimisation des performances des avions.

 Les objectifs de NEXTAIR

Le projet NEXTAIR (“NEXTAIR – multi-disciplinary digital – enablers for NEXT-generation AIRcraft design and operations“) a été subventionné en étant labellisé au sein du Cluster 5 du programme Horizon Europe : Climat, Energie et Mobilité, Destination 5 – Développer pour tous les modes de transport des solutions compétitives à faibles émissions de carbone – Appel : Nouvelle génération d’avions numériques, visant des transformations en terme de conception, du processus de fabrication, d’intégration des équipements et d’optimisation de la maintenance[1], lancé par la Commission Européenne (CE).

Avec un budget de 4.7 millions d’euros, l’objectif final du projet consiste à développer des solutions vertes et innovantes dans le domaine de l’aéronautique afin d’atteindre la neutralité climatique. Le projet vise à mettre en place des technologiques innovantes afin de réduire l’impact environnemental émis par le secteur aéronautique tout en facilitant leur utilisation et leur intégration flexible dans les processus de conception et de maintenance industrielle.

NEXTAIR propose ainsi des outils numériques couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un aéronef afin de faciliter la maturation des technologies de pointe, assurer une mise en service transparente et permettre une évaluation intelligente de leur état de santé. Ces technologies seront testées au travers de 8 scénarios de tests représentatifs des conceptions industrielles multiphysiques, des défis d’entretien et environnementaux propres au secteur et des fabricants de moteurs.

Somme toute, la vision développée par NEXTAIR peut être divisée en trois piliers principaux :

  • Modèles numériques avancés avec capacités prédictives améliorées ;
  • Conception robuste efficace pour des performances sûres et fiables ;
  • Utilisation du numérique afin de permettre des prédictions en temps réel sur les composants en service.

Pour conclure, l’objectif principal de NEXTAIR est de permettre les transformations de la nouvelle génération numérique d’avions par le développement de nouvelles méthodes numériques. Ces nouvelles méthodes combinent des capacités de modélisation haute-fidélité les plus avancées ainsi que des nouvelles techniques basées sur la data. A terme, elles permettront aussi bien une conception robuste qu’une entrée en service fiable de la prochaine génération d’aéronefs neutres sur le plan climatique, avec une fiabilité opérationnelle améliorée et des technologies de maintenance intelligentes.

 Un consortium prometteur

Le consortium est coordonné par le laboratoire aérospatial français ONERA, leader français dans le domaine de la recherche en aéronautique, de l’espace et de la défense.

NEXTAIR réunit un consortium de 16 partenaires, venant de 6 pays différents :

  • 9 organisations de recherche reconnues : ONERA, DLR, ICL, INRIA, IRT, NTUA, UNICA, USFD, VICOMTECH;
  • 4 compagnies aéronautiques leader : AIRBUS, DASSAULT, ROLLS ROYCE, SAFRAN;
  • 3 PME spécialisées dans l’innovation : OPTIMAD, FOSS et ERDYN.

Le lancement du projet NEXTAIR

Le projet de lancerment NEXTAIR

La réunion de lancement de NEXTAIR s’est déroulée les journées du 22 et 23 septembre 2022 au sein des locaux de l’ONERA à Meudon.

Le consortium des 16 partenaires s’est réuni afin de traiter des objectifs et de la mise en œuvre de ce projet d’aviation verte pendant les 36 mois à venir.

Pour plus d’informations : marco.carini@onera.fr

[1] Horizon Europe – Work Programme 2021-2022 – HORIZON-CL5-2021-D5-01-06 (page 324).

2022-11-10T10:38:38+01:00jeudi 10 novembre 2022|Non classifié(e)|